Mon organisation en IEF avec des enfants de 9, 5 et 3 ans

Cette année, je passe directement d’un enfant instruit à la maison à trois, avec de belles différences d’âge et de mode de fonctionnement. Jusqu’ici, c’était « facile », je n’avais qu’un enfant à accompagner dans ses apprentissages, pendant que les deux autres jouaient à nos côtés. Mais ça, c’était avant !

Ce septembre 2019, j’ai donc :

  • un grand de 9 ans, déjà un peu autonome, en avance dans le programme, et surtout qui comprend et retient TOUT à la première explication !!
  • une moyenne de 5 ans, terrifiée et parfois paralysée par l’idée d’échouer, qui a besoin de beaucoup d’explications pour comprendre. Après, elle réutilise facilement ce qu’elle a acquis dans des situations très différentes.
  • Un petit de 3 ans pour qui tout est facile (pour le moment) mais qui demande une présence exclusive (physique, mentale et affective) pour mener ses activités.

Comment donc concilier tout ce petit monde, d’autant plus que je tiens à ce que nous n’ayons qu’un créneau (le matin) consacré à l’IEF pure ?

J’expérimente une méthode qui pour le moment nous comble tous, nourrie chacun.

1 – j’ai dressé une liste de thèmes à aborder dans l’année, une semaine par thème. Ils couvrent une multitude de domaine ( invention, période historique, pays, environnement, culture, art…). Le but n’est pas de couvrir un domaine en entier, mais de leur apporter des notions pour aiguiser les appétits de nouvelles connaissances.

2- Je prévois une activité par jour en rapport avec ce thème. Lundi, c’est expériences. Mardi, c’est art plastique. Jeudi, c’est une vidéo sur le thème (souvent, un « c’est pas sorcier » ou un « bus magique », un « il était une fois la vie »). Vendredi, c’est une sortie sur ce thème ou la fin du projet d’art plastique, ou une danse, une recette de cuisine, une musique, un jeu, d’autres expériences… Il est facile de trouver des idées pour explorer un thème grâce à internet !

3- Je réfléchie d’avance pour adapter les activités choisies à mes trois enfants. Par exemple, lorsque nous avons fait des expériences avec le feu, mon grand gérait tout seul sa bougie, j’apprenais à ma deuxième à faire ses expériences en toute sécurité et mon petit était chargé de souffler sur la bougie pour l’éteindre. Nous étions installés côte à côte sur la table, chacun pouvait regarder ce que faisait l’autre.

4- Je prépare d’avance tout le matériel, pour que je ne sois pas interrompue pendant l’activité, que je puisse juste naviguer de l’un à l’autre.

Concrètement, je fais déjeuner les trois en même temps. Dès que les estomacs sont pleins, nous débarrassons et chacun s’installe devant ses fiches d’exercices. Si mon 3ans n’a pas envie, il peut partir vaquer à ses occupations. Ma 5 ans s’arrête aussi dès qu’elle fatigue. Le grand fait ses maths et son français, puis nous rappelons tout le monde pour l’activité commune. Et on reste dessus jusqu’à l’heure de préparer le repas.

Depuis que nous apprenons ensemble ainsi, les matinées sont très agréables et rythmées, et surtout je vois à quel point mes trois enfants comprennent de nouvelles notions. Honnêtement, je crois que c’est surtout parce que je suis maintenant mieux organisée et mieux préparée. Pourtant, ma préparation ne me prend pas beaucoup de temps…

Les seuls petits couics viennent… De bébé n°4, qui a maintenant de grandes ambitions du haut de ses 8 mois ! Il aimerait bien, lui aussi, être attablé avec nous !

Dans le prochain articles, je vous donnerai un exemple avec le déroulé de notre première semaine.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire