IEF : Comment savoir si mon enfant en apprend assez ?

Quand nous prenons la responsabilité d’instruire nous même nos enfants, nous avons une grande crainte : qu’il manque quelque chose à notre enfant. Voici ma technique à moi pour préparer un programme et savoir si mon enfant a un niveau correct.

Chez nous, ce que mon enfant apprends doit répondre à un critère simple : si demain il doit retourner à l’école (par exemple parce que je tombe malade), je veux qu’il ne galère pas et qu’il ait eu moins le même niveau que les autres. Donc, même si je trouve pleins de pédagogies alternatives passionnantes et justifiées, je joue la carte de la prévoyance en suivant (de loin…) le programme officiel. Pour le moment, je n’ai pas eu besoin de l’inscrire à des cours par correspondance. Je fais ma tambouille. Mais honnêtement, quand vous lisez les programmes officiels, il est dur de savoir si j’en demande trop ou pas assez.

Voici ma technique pour être sûre de ne rien négliger:

  1. Je me procure un exemplaire de Tout le programme de primaire, des éditions Larousse, qui est un énorme bouquin recensant toutes les notions qui doivent être maîtrisées, en fonction du niveau scolaire de l’enfant.  Il n’y en a pas de récent, je me base sur des programmes des années 80 ou 90, qui sont plus riches (mais ne contiennent ni informatique, ni langue vivante). On le trouve d’occasion sur Internet ou en téléchargement gratuit sur le site manuels-anciens, ou même peut-être dans votre bibliothèque municipale. La version numérique du site manuels-anciens suffit bien, mais j’ai préféré me procurer un exemplaire papier pour pouvoir le feuilleter plus facilement (il faut croire que je suis encore un peu vieille école!) Voilà comment ça se présente  (édition de 1999) :
  2. Je me note sur quelques belles feuilles toutes les notions, bien classifiées, que je veux que mon fils maîtrise d’ici l’année prochaine. Il y a tout ce qu’il ne sait pas encore faire au niveau CE2, mais aussi des notions du CM1 que j’ai envie de travailler avec lui dès maintenant. Ces listes me serviront peut-être au prochain contrôle pédagogique, si l’inspecteur veut savoir quels sont les buts que nous visons et ce que nous prévoyons de travailler.
  3. Chaque jour, je choisis ce que nous allons travailler, jusqu’à la maîtrise complète. Il faut parfois plusieurs jours ou semaines, et revenir de temps en temps vérifier que mon enfant n’a pas tout oublié…
  4. Je coche quand le travail est terminé !

Par exemple, je vois que le prochain sujet d’étude de la science est « la peau ». Je profite de mon passage à la bibliothèque pour chopper quelques livres, je prévoie de passer un « c’est pas sorcier » et un « il était une fois la vie » sur ce sujet, je fais un tour des livres de Leçons de choses pour regarder s’ils développent le thème… Et je parcours mes sites d’instituteurs préférés pour piquer leurs fiches d’exercice ou de recherche, ainsi peut-être que des leçons à compléter pour synthétiser les connaissances acquises. Au final, j’ai de la matière pour plusieurs jours de travail sur des supports interressants et complets.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire