Que penser du fichier d’activités de la méthode « Les Alphas » ?

J’aime bien cette méthode. Si je trouve les personnages assez moches, graphiquement, cela ne minimise en rien leur impact et le plaisir que les enfants prennent à les découvrir.
Dans l’article suivant, que je publierai rapidement, je vous donnerai plus pleinement les points positifs et négatifs que je trouve à cette méthode d’apprentissage de la lecture.

Aujourd’hui, je pare au plus pressé : présenter ce que contient le fichier d’activités qui accompagne le guide du maître pour répondre à cette question : est-il utile (voir indispensable) pour apprendre à lire à la maison ? Peut-il débloquer un enfant qui galère en lecture ? Vu le coût de la méthode, vaut-il l’investissement ? Va t’il plaire à un petit enseigné en famille ?

Normalement, dans le commerce, vous ne pouvez acheter ce fichier qu’accompagné du guide du maître. Si c’est rassurant pour quelqu’un qui passe pour la première fois par l’étape « j’apprends à lire à mon enfant » parce qu’il mâche tout le travail, je n’étais pour ma part intéressée que par les fiches d’activités. Et je me demandais si investir une telle somme pour un seul enfant était vraiment utile (et nécessaire).

Traquer sur internet les fiches sur les alphas conçus par des professeurs et des mamans est une quête épuisante. Il y a des niveaux de difficultés très différents et rarement progressifs. Les fiches sont plus ou moins réussies ou surchargées, parce que souvent les professeurs mélangent plusieurs méthodes. Il y a peu de chose pour le niveau de base, pour les tous premiers repérages de lettre. J’ai même vu des fiches qui allaient à contre sens avec la logique de la méthode.

Et j’avais envie d’utiliser les gommettes disponibles dans le commerce pour que ma 4 ans puisse composer des mots sans être frustrée de ne pas savoir écrire.

Donc, quand j’ai croisé une annonce pour un fichier d’activité seul d’occasion, à un prix très attractif. J’en ai profité. Je vous préviens tout de suite : mieux vaut connaître un peu la méthode pour se passer du guide. Car sur les fiches, il n’y a pas les consignes ! Il n’y a vraiment que les fiches à photocopier.

Quelle quantité de fiches contient ce dossier (car quand on a un enfant qui adore remplir des fiches, surtout quand c’est avec des gommettes, il vaut mieux qu’il y ai de la matière !!) ? Il y en a 88 pour ce qu’ils appellent le niveaux 1, 49 pour le niveau 2, 31 pour le niveau 3, sachant que plus on monte, plus il y a de travail par fiche. Si au niveau 1, les enfants vont devoir décortiquer environ 5 à 7 mots très simples par fiche (c’est une moyenne), ils devront en lire et écrire le double au niveau 2, avec des mots plus longs. Puis arrivent les sons complexes. Je ne peux malheureusement pas vous mettre de photos ici, n’ayant pas demandé l’accord des concepteurs, mais les exemples que vous pouvez trouver sur le net sont bien représentatifs.

Est-ce que ça va plaire à mon enfant ? Bin… La plupart du temps, il faut coller des gommettes ou relier des éléments entre eux. Pour le moment, je ne connais pas d’enfant qui y résiste. Après, il faut prendre le temps lorsqu’il y a un bloquage. Il ne faut pas hésiter à jouer avec les figurines jusqu’à plus soif, jusqu’à ce que l’enfant associe bien les sons et les personnages. C’est plus ou moins rapide, et il faut savoir s’amuser avec son enfant pour qu’il ne se décourage pas. Mais franchement, ils retiennent vite. Je pense que cette méthode est vraiment sympa pour les enfants, lents comme rapides. 

Est-ce une bonne méthode pour l’IEF ? Vu que les parents font de leur mieux pour coller au rythme et au mode de fonctionnement de leur chérubin, ils peuvent vraiment varier de méthode. Cette méthode est CHERE, alors qu’il y a d’admirables manuels gratuitement disponibles sur manuel-ancien.fr. L’école à la maison coûte. Et on n’a pas vraiment besoin de faire une course au matériel quand on dispose de journées entières pour découvrir ensemble. Cependant, c’est une méthode qui est facile à enseigner. Elle rassure. Elle fait de l’apprentissage de la lecture un bon moment.

Les fiches font parfois plusieurs pages. Les exercices sont variés sans tomber dans le gadget ou la perte de temps. En bref, vous aurez bien de quoi avancer lentement et en profondeur avec votre enfant. Si votre enfant n’est pas un complet débutant en lecture, peut-être le début n’avancera t’il pas assez vite. Mais rien ne vous empêche de sauter quelques fiches. Personnellement, je pense que l’investissement vaut le gain de temps : vous pouvez trouver de quoi faire sans, en regroupant tout ce qu’internet propose, mais c’est bien plus facile d’ouvrir le classeur et de photocopier le travail du jour. J’ai fait sans les fiches officielles pour mon aîné, en n’utilisant que les figurines, mais j’avais plus de temps, n’ayant qu’un enfant à ce moment là. J’ai dépensé beaucoup d’énergie à l’époque, et mon garçon est devenu un excellent lecteur. J’espère atteindre le même résultat avec n°2, en prenant un chemin un peu plus facile.

(Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser. Je serai contente de secourir un « collègue » en détresse !)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire